Bonsaï et arbres à nuages

Je vous propose un large choix d’arbres originaux, rares et variés. Ce sont des produits de qualité, résistants, tout en restant à des prix raisonnables.

• Bonsaï d’extérieur. La commande de bonsaï d’intérieur est possible mais à éviter, le bonsaï étant en réalité un arbre d’extérieur dans son pays d’origine (climat et température tropicale).
• Arbres à nuages à feuillage persistant (ils restent vert toute l’année)
• Arbres à nuages à feuillage caduque (ils perdent leurs feuilles l’automne)
• Toute une gamme de poteries, lanternes, céramiques, engrais, pas japonais et figurines

Différentes variétés sont disponibles tout au long de l’année à divers ages et prix. Contatez-moi pour plus d’information.

Un petit mot d’histoire

L’origine du mot “ bonsaï ” est japonaise, et signifie littéralement : ” Arbre (saî) poussant dans un pot (bon) “. La tradition veut que sa transcription occidentale soit invariable : on écrira donc au pluriel bonsaï sans “ s ”.

Historiquement, le bonsaï trouve son origine en Chine. 

Vers le 2ème siècle avant notre ère, des artistes jardiniers commencèrent à façonner des paysages sur des plateaux. Ces PUN-CHING, constitués de pierres, de sable et de petits arbres visaient à reproduire en miniature des paysages de montagnes, de bois et de rivières tel qu’on pouvait les admirer dans la nature.Plus tard, on vit apparaître les PUN-SAÏ, précurseurs et équivalents chinois des bonsaï japonais.
Contrairement aux PUN-CHING, qui représentaient un paysage dans son ensemble, les PUN-SAÏ se limitaient à un arbre planté dans un pot. Ce récipient en céramique, profond et richement décoré, contenait un arbre à la silhouette souvent tourmentée. Celle-ci évoquait parfois des formes animalières, tel que le dragon, cher à la mythologie chinoise.

 

Une sélection de bonsaï


Pour voir plus de photos, consultez la galerie photo bonsai.

 

Quelques arbres à nuages

Pour voir plus de photos, consultez la galerie photo arbres à nuages.


Plantes structurées

Les formes sont données par l’homme :

• En boule
• En torsade
• Diverses formes


Pour voir plus de photos, consultez la galerie photo plantes structurées.

 

MES CONSEILS ACHAT ET ENTRETIEN

Achat

Lorsque vous achetez un bonsaï, sortir la motte de son pot afin que vous puissiez examiner le « pain » de racines qui doit être dense, bien moulé, tout en laissant voir la terre au travers. C’est aussi le meilleur moyen d’estimer la qualité sanitaire et la vigueur du sujet choisi.

 

Arrosage

En règle générale, on arrose un bonsaï avec une quantité d’eau au moins égale au volume de terre qui entoure ses racines lorsque le mélange terreux est idéal, c’est à dire bien drainant. Ainsi est on sûr que sa motte est convenablement imbibée d’eau après son arrosage.

Pour arroser, il faut attendre que le dessus du mélange terreux soit sec avant de procéder à un nouvel arrosage. Entre deux apports d’eau, la motte doit rester légèrement humide en profondeur, mais pas saturée d’eau. Si elle est gorgée d’eau trop souvent, les radicelles vont pourrir et votre bonsaï, moins bien alimenté, risque de mourir.

 

Les engrais

Privilégiez les engrais organiques car ils enrichissent le sol en matière organique et, ainsi, entretiennent la microflore et la microfaune qui vivent en association étroite avec les racines des bonsaï (symbiose). En outre, il se décompose lentement, évitant de bruler les racines, et maintiennent ainsi une teneur en éléments nutritifs constante.
Les bonsaï ont besoin de 3 à 5 % d’azote (6 % au maximum), 6 à 10 % de phosphore (12 % au maximum) et 10 à 12 % de potassium (14% au maximum).
Les éléments nutritifs (fer, zinc, manganèse, molybdène, …) contenus dans l’engrais oligo-éléments sont indispensable. Ce sont les vitamines du bonsaï.

Pour entretenir et tailler vos plantations, je vous propose mes services. Plus d’infos en page espaces verts dans la section entretien.

Paysagiste Jean-Claude LECHLEIDER - Jardins de pierres, Bonsaï, espaces verts